François Hollande et le Red Star

par Renaud Leblond

Dans le Nouvel Obs, qui consacre cette semaine un papier sur le « Cercle des hollandais disparus », comprenez les 12 à 15% qui soutiennent encore le président de la République, on peut lire cette confidence du cinéaste Fabien Onteniente : « J’ai rencontré le président à l’occasion d’un déjeuner organisé à l’Elysée autour du sport. Ce jour-là, j’ai découvert un homme très différent de celui que nous présentent les médias. Hollande a une vraie culture populaire des événements sportifs. Il ressent la fraternité qui s’exprime dans les stades ou sur les routes du Tour. Un type qui vibre aux exploits du Red Star ou de Laurent Fignon, auquel j’ai consacré un film, ne peut pas être tout à fait mauvais ». Pas faux. Pour évoquer les grandes heures de Bauer, le président peut compter sur un allié de poids : Pierre-Louis Basse, journaliste et écrivain, finaliste du Prix Jules Rimet 2012 et, depuis un mois, conseiller à l’Elysée.

 

Dans cet entretien accordé à Jacques Vendroux, sur France Inter, pendant la campagne présidentielle de 2012, François Hollande raconte sa passion pour le football. Il se souvient du Red Star de Nestor Combin, cet argentin qu’on surnommait « la foudre » et qui marqua 24 buts lors de la saison 1973/74.

A écouter : de 00:24 à 2 : 19 et de 3 : 49 à 6 : 29 

 

Le programme sportif de François Hollande par franceinter