« Le sport est un magnifique terrain de jeu pour la littérature et l’écriture »

par Denis Jeambar

La quatrième édition du prix Jules Rimet en promet bien d’autres : la preuve est faite, en effet, que le sport est un magnifique terrain de jeu pour la littérature et l’écriture. Certes, on savait depuis Albert Londres et Antoine Blondin que des merveilles pouvaient naître de cette rencontre mais, année après année, de nouveaux auteurs le comprennent et s’emparent de cet univers miroir de toutes les sociétés. La sélection 2015 du prix Jules Rimet a promené ainsi le jury de la France au coeur du Brésil, provoquant un match très disputé.

La vivacité des débats est en soi un hommage rendu à tous les livres sélectionnés. Elle souligne aussi la qualité du roman récompensé : La surface de réparation d’Alain Gillot, publié par les éditions Flammarion. Limpide, ce récit, conduit à la fois avec simplicité et efficacité, est surtout une démonstration de la capacité du sport à gommer les différences. Le lecteur n’est pas près d’oublier cet enfant frappé du syndrome d’Asperger, arraché à sa solitude et son mutisme par le football. Seize pays ont déjà choisi de traduire cet ouvrage qui sera bientôt adapté au cinéma. Rien de surprenant : ce roman parle à tous.

Denis Jeambar

Président du jury du Prix Jules Rimet