Des livres, des films, des articles, des rencontres, des initiatives de terrain, des politiques publiques, tout ce qui raconte le sport et le rend utile aux autres nous intéresse. Impressions, découvertes, commentaires, on vous livrera tout en vrac.

Les Ateliers Jules Rimet au Red Star FC

par Hafid Aggoune

Pour la seconde année, le mythique club du Red Star 93 a permis à quelques-uns de ses jeunes joueurs de goûter au métier d’écrivain. Et c’est avec joie que j’ai pu revivre une semaine audonienne au stade Bauer. Cette année, il n’a pas été question de dictionnaire du football, mais d’histoires courtes inspirées par des photographies — intégrant chacune un clin d’oeil aux livres sélectionnés pour le prix Jules Rimet 2013. Durant nos heures passées ensemble, les esprits se sont ouverts vers des horizons tels que la mer, la Chine, les tremblements de terre, le cyclisme, l’Histoire réinventée, la solidarité, rédemption, joie de vivre malgré les douleurs ou la pauvreté, deuils surmontés par le courage, générosité, autant de thématiques surgies des photos qu’ils ont choisies. Lire la suite… »

Les ateliers Jules Rimet à l’Olympique Lyonnais

par Hafid Aggoune

A l’occasion de sa seconde édition, le Prix Jules Rimet s’est à nouveau vu accompagné de ses ateliers d’écriture, initialement inaugurés, et de belle façon, par les jeunes joueurs du Red Star 93 en 2012. Le premier club de Ligue 1 à répondre avec enthousiasme a été l’Olympique Lyonnais — petite ironie du sort lorsque l’on sait que je suis stéphanois et qu’après m’y être installé pour entamer mes études de Lettres, c’est dans l’ancienne capitale des Gaules que j’ai commencé ce qui allait devenir mon premier roman. La symbolique était donc forte et l’accueil très chaleureux à Tola-Vologe, même pour un écrivain aux yeux verts et au coeur tout aussi fidèle à ses couleurs d’origine. Cette semaine lyonnaise a donc été pleine de sourires et d’entrain entre l’auteur et les dix jeunes du club rhodanien, mais essentiellement riche et fertile en textes. Lire la suite… »

Lire, Jouer, Vivre

par Hafid Aggoune

Lorsque Renaud Leblond (président de l’association Jules Rimet Sport et Culture) m’a parlé du Red Star Lab et du prix Jules Rimet, inauguré en pleine saison des prix littéraires 2012, j’ai spontanément été intéressé pour animer l’atelier d’écriture qui allait accompagner cette belle aventure.
Passionné de football depuis la prime enfance, sport pratiqué assidûment dans ma commune à l’Entente Sportive de Saint-Jean Bonnefonds, puis à l’adolescence à l’Olympique de Saint-Etienne (grand club formateur fondé par Roger Rocher), l’idée de réunir la littérature et ce sport que j’aime et pratique encore aujourd’hui à l’A.S. Philippe Garnier était des plus séduisantes.
Durant nos séances d’atelier, j’ai pu travailler avec une dizaine de collégiens en sport-études football au Red Star 93, les amenant, à ma manière, à découvrir En chute libre de Carl de Souza, En l’absence de classement final de Tristan Garcia, Gagner à en mourir de Pierre-Louis Basse, Anquetil tout seul de Paul Fournel et le Dictionnaire amoureux du cheval d’Homeric. Pour lier nos cinq sessions de travail, le football était omniprésent, soit sous la forme de notre fil conducteur, « un (petit) dictionnaire amoureux du football » façon « jeunes du Red Star 93 », soit à travers nos anecdotes et autres actualités liées aux matchs se déroulant cette semaine-là.
Le plus appréciable a été de réussir à intéresser de jeunes footballeurs en herbe par le biais des livres et de l’écriture de nos textes courts, à mon métier, ce pour quoi je me lève chaque matin sans jamais être satisfait, insatiable, entre doutes, introspections, gestations et joies éphémères, ce qui constitue les moteurs de l’écrivain. Si la toile de fond a bel et bien été ce sport universel, le plus beau de tous à mes yeux, le cœur de notre rencontre est allé au-delà, par une complicité immédiate et un travail réciproque nourri de simples discussions, cela dans une belle cacophonie productive, une parenthèse qui, je n’en doute pas, restera dans leurs mémoires et en poussera quelques-uns à entrevoir un livre non comme un mur infranchissable, mais comme une fenêtre sur le monde, autrui et soi-même.
Merci à eux, au Red Star 93 et à Renaud… Lire la suite… »

Jules Rimet et le professionalisme

par Charles Amson

A l’occasion des 80 ans du Championnat de France professionnel de football, L’Equipe a consacré, dans son édition du vendredi 21 septembre, deux pages à la célébration de cet anniversaire.

Le journal a, notamment, rappelé les propos tenus par Jules Rimet sur la fin annoncée de l’amateurisme dans le sport. Le fondateur du Red Star et de la Coupe du Monde s’y montrait sans illusion, d’une part, sur le caractère inéluctable de la marche vers le professionnalisme et, d’autre part, et avec une lucidité étonnante, sur les méfaits de cette évolution. Lire la suite… »

Boxe, boxe…

par Charles Amson

Son récit, dixit Marie Huret dans Marianne, est « percutant comme un uppercut ».

Avec « Tendez-nous la main » (éditions AnneCarrière), Abdel Belmokadem raconte la banlieue comme rarement on l’a fait : à hauteurd’hommes et sans rien esquiver.

Enfant de Vaulx-en-Velin, dans l’agglomération lyonnaise, Abdel est un ancien boxeur professionnel, aujourd’hui à la tête de sa propre entreprise de médiation. Lire la suite… »